Simplement pour le  Plaisir,  Anne Hébert

 

 Anne Hébert

Nos mains au jardin

Nous avons eu cette idée
De planter nos mains au jardin

Branches des dix doigts
Petits arbres d'ossements
Chère plate-bande.

Tout le jour
Nous avons attendu l'oiseau roux
Et les feuilles fraîches
À nos ongles polis.

Nul oiseau
Nul printemps
Ne se sont pris au piège de nos mains coupées.

Pour une seule fleur
Une seule minuscule étoile de couleur

Un seul vol d'aile calme
Pour une seule note pure
Répétée trois fois.

Il faudra la saison prochaine
Et nos mains fondues comme l'eau.

Autre poème d'Anne Hébert: ICI

 

Liste de poèmes

Sommaire & nouveautés

musique: Piano bleu "Sonate de Mozart"

Avril 2003