Vous êtes troublante à ravir
J'aime votre façon de baisser les yeux
Lorsque je vous regarde
J'aime votre sourire timide.

Reflet de votre tendresse
Mon Dieu que vous êtes gentille
Si attachante
Que je vous aime, que je vous aime.

Vous respirez l' amour
Et n'inspirez que la bonté
Le bien et la pureté
Ma petite fille.

J'aime votre faiblesse
Je vous aime fragile
Mon enfant
Ma chérie.

Vous êtes tranquillisante
Et m'étonnerez toujours
Par votre facilité
A me transporter dans des rêves insensés.

Votre coeur est doux
A l'image de votre visage
Et à la clarté de vos pensées
Car vous êtes sage.

Vous propagez la joie
Dans mon coeur si ému
Que vous faites frémir de plaisirs
Voyez comme mes mains tremblent.

Lorsque votre regard tombe sur moi
Je deviens un enfant
Perdu sans vous et sans votre voix
Mais maintenant ne me laissez pas.

Comme je suis heureux
Heureux d'être aimé de vous
Quelle fierté, quelle gloire
Mon amour, quel attachement

Une simple pensée envers vous
Et j'oublie tout ce qui me chagrine
Ma chérie
Comme vous me manquez.

Quel pouvoir vous avez sur moi
Depuis ce jour où vous m'avez enlevé
Depuis que je suis pris dans votre engrenage
Je suis tout à vous.

Je vous aime, je vous aime
Corps exquis et merveilleux
Âme douce et pure
Responsable de tous mes frissons.

Maintenant que vous m'avez
Je vous en supplie
Faites attention à moi
Car moi aussi je suis faible et fragile
Ma petite fille.

(Sentiers poétiques) Vincent Di Sanzo

 

Liste des poèmes

Sommaire

 

Réalisation de la page:

2 février 2003