En bordure de notre jardin, tout près de la rivière Richelieu, nous avons la chance d'avoir des "Caryers à noix douces",  aussi appelés arbres à noix piqués.

Plusieurs des ces noyers sont plus que centenaires. La croissance de cet arbre est très lente en conséquence nous prenons un grand soin des rejetons.

''Le Caryer se retrouve dans la région forestière des feuillus et dans la région forestière des Grands Lacs et du St-Laurent:

  • arbre de taille moyenne de 20 à 27 mètres.
  • feuille 25 cm à 5 folioles plus large au milieu.(celui à 7 folioles est le caryer à cochons qui lui ressemble beaucoup)
  • fruit comestible avec brou ligneux épais qui s'ouvre le long des rainures.
  • écorce d'apparence négligée qui se déchire en longs lambeaux.
  • bois lourd résistant qui est recherché pour la fabrication d'articles de sport et de manches d'outils."

Renseignements tirés:"Arbres indigènes du Canada" par R.C. Hosie

Pour vous faire connaître cet arbre je joins quelques photos:

En avant plan on remarque l'écorce en lambeau du caryer adulte.

La fleur du caryer.

 Les feuilles de cet arbre atteignent leur pleine grandeur 

après toutes les autres espèces d'arbres. et

 il est un des premiers à perdre ses feuilles à l'automne.

Noix tendres

La noix tombe au sol l'automne, fin septembre et octobre.

Elle est recouverte d'une écorce verte et épaisse, 

assez facile à détacher avec les doigts.

On laisse sécher quelques jours les noix avant de les briser à l'aide d'un casse-noix.

Les petites amandes à l'intérieur valent grandement la peine que l'on se donne

car elles sont délicieuses à manger nature ou dans le sucre à la crème.

 

 

 

Jardins

Sommaire

Les photos sont la propriété de Simplement pour le plaisir, 

merci de ne pas les utiliser sans en indiquer le lien du site..

Création:

3 juin 2000, modifié 18 février 2001